32,5 millions d’abonnés à la télévision payante en Russie

Que des bonnes nouvelles apportées par le vent de l’Est. Le marché de la télévision payante en Russie grandit et montre une croissance continue.

PayTV_1H2013

Selon IKS-Consulting, le nombre d’abonnés à la télévision payante en Russie a augmenté de 13% par rapport à 2012 ce qui signifie qu’ils sont plus de 32,5 millions  (données Juillet 2013). Le nombre d’opérateurs avec une base d’abonnés de plus de 1 million a aussi progressé. Désormais il faut parlé du Top-7 (et pas du Top-5 qu’auparavant) qui représentent 78% du marché russe. Les deux nouveaux "millionnaires" sont  l’opérateur satellite Orion Express (la plus forte croissance en Russie, +81% d’une année sur l’autre) et Vimpelcom, dont le service IPTV a gagné 22% de nouveaux clients.

Ainsi, la pénétration de télévision payante en Russie était de 58% à la fin du mois de juin 2013. D’après les analystes de IKS-Consulting, ce chiffre peux atteindre 68% en 2018 (ce qui dépasse les prévisions de l’année dernière).

Télévision par câble reste la technologie la plus populaire représentant plus de la moitié de tous les abonnés. Cependant, en dépit de la construction des réseaux, la part de la télévision par câble se rétrécit progressivement au profit de la télévision par satellite et l’IPTV. Selon les estimations d’IKS-Consulting, la part du "satellite" et de l’IPTV  atteindra 51% vers 2018 (39% et 12% respectivement). 

Et voici quelques stats.

Bonne lecture!

Les opérateurs russes avec une base d’abonnés de plus de 1 million (1H 2013)

Opérateur 1H 2012 1H 2013 Croissance
Tricolor TV 7950 9500 19%
Rostelecom 6188 6900 12%
MTS 2937 2884 -2%
ER-Telecom 2006 2469 23%
Orion-Express 750 1360 81%
Akado 1099 1111 1%
Vimpelcom 855 1042 22%

PayTV_parTech1H2013

La part de marché de la télévision payante en Russie (par technologie), 1H 2013
Téchnologie 1H 2012 1H 2013 Croissance
TV par câble 58% 54% 4%
TV par satellite 34% 37% 23%
IPTV 7% 9% 44%

Rostelecom lance un service de télévision pour les appareils Android

ZabavaTV

Le FAI russe Rostelecom vient de lancer une nouvelle application pour les appareils Android sous le nom Zabava TV (Amusement TV). L’application permet d’accéder à un éventail de chaînes de télévision dont Eurosport, Zee TV, National Geographic, Discovery Science et TLC. Au total l’offre de Zabava TV inclus 116 chaînes de télévision et un service de vidéo à la demande.

unnamedLe contenu est distribué en streaming sur les téléphones mobiles et tablettes équipés de 3G ou de WiFi. La technologie de transmission au débit binaire adaptatif permet d’éviter l’arrêt de la vidéo et ne pas attendre une mise en mémoire tampon.

Les téléphages russes ont désormais un service en plus qui les ravira quotidiennement au fil de leurs déplacements au prix de 379 RUB (9 EUR) par mois. Dans le futur proche Rostelecom prévoit d’enrichir l’offre de Zabava TV par les bouquets des chaînes en HD et le contenu pour les adultes (un supplément de 229 RUB  (5,3 EUR) est à prévoir).

Pour info :

Rostelecom est une société russe de télécommunication, un des plus grands fournisseurs de téléphonie fixe et mobile, des services Internet et la télévision payante. Aujourd’hui, l’entreprise compte plus de 9 millions d’abonnés aux services d’Internet à haut débit dont 6 million souscrits à la télévision payante et 1.5 million aux service "La Télévision Interactive" (IPTV).

Lire également sur notre blog :

Rostelecom introduit une nouvelle plate-forme IPTV

"Rostelecom" introduit une nouvelle plate-forme IPTV qui au fur et à mesure remplacera les anciens services développés par ses bureaux régionaux sous des marques différentes ("Avangard TV", "Domolink" etc.) Cela veut dire que pendant cette période de transition "Rostelecom" aura deux services IPTV: l’ancienne qui fonctionne sur une plate-forme de BCC, et la nouvelle, élaborée par SmartLabs.

Cette nouvelle plate-forme aura un système de centres de données géographiquement répartis qui devront assurer l’agrégation du contenu et la possibilité d’ajout des chaînes locales. Cela veut dire que dans le futur proche "La télévision interactive" de "Rostelecom" sera un seul produit à l’échelle fédérale qui comprendra jusqu’à 160 chaînes numériques dont 12 chaînes en HD et l’ensemble de services interactifs (Programmes TV, VoD, Espace personnel de stockage; Visualisation des programmes en streaming sur des écrans différents, Intégration des réseaux sociaux, etc.)

Selon le Directeur de Produits Médias Andrei Kholodny, "Rostelecom" prendra intégralement en charge le coût de transition vers un nouveau système; autrement dit, le prix de l’abonnement ne sera pas revu à la hausse.

Source

POUR INFO:

En 2012 "Rostelecom" prévoit d’augmenter le nombre d’abonnés IPTV dans la région de Nord-Ouest de 2,5 fois par rapport à 2011 pour atteindre 175 mille utilisateurs. Au total, 700 mille abonnés utilisent les services IPTV de "Rostelecom" aujourd’hui ce qui le classe au premier rang dans le secteur IPTV en Russie (voir notre illustration ci-dessous).

IPTV – une croissance record sur le marché de la télévision payante russe

En Russie le segment IPTV est devenu le leader sur le marché de la télévision payante en termes de croissance. Par rapport à l’année dernière le nombre d’utilisateurs du service a augmenté de 610 000 à 1 540 000 (plus de 150%) et le volume du marché s’élève désormais à 2 milliards de roubles (49 millions d’euro).Selon l’étude de iKS-Consulting, ce progrès doit en premier lieu à l’activité de deux grands opérateurs ("VimpelCom" et "Rostelecom") qui depuis le début de l’année sont à la conquête des nouveaux territoires. Leurs campagnes promotionnelles (un équipement coûteux offert / la location du matériel à des prix abordables) ont déjà apporté les fruits. Ainsi, "Rostelecom" envisage d’enregistrer son millionième client IPTV au cours de cet été et s’attend à franchir la marque d’un million et demi d’abonnée IPTV à la fin de 2012 (en 2011 le service comptait 700 000 utilisateurs).

 
Donc, la tendance illustrée ci-dessus est confirmée:  les opérateurs de la télévision par câble continuent à perdre leurs abonnées qui passent dans le camp de la télévision par satellite ou celui d’IPTV.

Les scouts de Hulu et Netflix débarquent en Russie

Des représentants de "Hulu", un des plus grands services au monde spécialisé dans la distribution légale du contenu vidéo sur Internet, sont venus à Moscou pour rencontrer les dirigeants des studios de cinéma et des  services vidéo russes (Tvigle, Zoomby, Videomore). L’équipe de "Hulu" dirigée par Johannes Larcher qui est à la tête de distribution internationale s’intéresse fortement à l’état général du marché russe de vidéo en ligne, à la demande des annonceurs pour la publicité intégrée aux vidéos, à la stratégie des acteurs particuliers et à leur situation financière, –  écrit le quotidien "Vedomosti", en faisant la référence aux chefs d’entreprises de plusieurs médias en question.

L’intérêt de Hulu a été provoqué par la publication du rapport de comScore sur l’usage d’internet en Europe. Selon l’étude la Russie est un leader Européen par nombre de gens qui regardent la vidéo en ligne régulièrement (elle devance l’Allemagne et la France). Même si la domination n’est pas totale (le volume de vidéo consommée reste bien inférieur à la moyenne en Europe) le signal d’alarme a sonné pour les services comme Hulu ou Netflix dont la délégation a déjà visité la Russie en fin d’année 2011.  L’adhésion récente de la Russie à l’OMC ne peut qu’ajouter l’enthousiasme aux opérateurs internationaux.

Quand aux spécialistes russes, ils sont plus réservés dans leurs appréciations mais n’excluent pas la probabilité d’installation en Russie des leaders mondiaux de VOD en ligne. Ainsi, le vice-président de "Central Partnership" Zlata Polishuk croit que si "Hulu" est capable de proposer aux internautes russes de nouvelles séries ou films étrangers il serait en mesure d’ébranler la balance des pouvoirs de RuNET (l’Internet russe): les sites pirates perdront leurs avantages.

Le PDG du service vidéo "RuTube" Mikhaïl Ilitchev estime de son côté que Hulu va essayer de trouver un partenaire local avec une grande bibliothèque de contenu en russe (Ivi.ru ou Now.ru) pour assurer son entrée sur le marché russe.

Source

"NTV Plus" se diversifie en lançant son premier bouquet gratuit

A partir du 1 mars 2012  le plus ancien opérateur russe de la télévision payante par satellite "NTV-Plus" lance un nouveau bouquet "gratuit" composé de 14 chaînes: "Channel One", chaînes de VGTRK ("Rossiya 1", "Rossiya 2", "Rossiya-K","Rossiya-24"), "Channel 5", "Carrousel", "NTV", "NTV-Plus Sport Soyouz" , "TNT", "STS", "TV Zakon" (TV Loi), "Disney Channel", "Muz TV" seront disponibles aux abonnés sans frais mensuels.

Pour en bénéficier il suffit de payer une somme de 600 roubles (15,30€) et le bouquet "Startoviy" (de base, basique) sera accessible indépendamment de la disponibilité des fonds sur le compte de l’abonné pendant la durée du contrat.

 Alexei Kukolevsky, PDG de "NTV Plus"

Alexei Kukolevsky, PDG de "NTV Plus"

"Notre proposition se distingue des offres similaires de nos concurrents, parce que nos clients auront accès non seulement aux chaînes populaires diffusées en clair mais aussi à une une chaîne de sport premium "Sport Soyouz" – a déclaré le PDG de "NTV Plus" Alexei Kukolevsky. [N.D.A. cette chaîne thématique produite par "NTV Plus" couvre de grands évènements sportifs: football, basket-ball, handball,  volley-ball, patinage artistique, ski etc. Elle est diffusée sur l'ensemble du territoire de la Communauté d'Etats Indépendants]. "C’est notre point fort et je suis sûr que nos téléspectateurs l’apprécieront", – a ajouté-t-il.

Cette ouverture de "NTV Plus" est probablement une tentative d’entraver les plans d’un autre DTH russe connu par ses offres bradées. Il s’agit bien de "Tricolor TV" qui compte de passer la barre des 12 millions d’abonnées en 2012  dont le bouquet de base "Optimum" est proposé (lui aussi) à 600 roubles / an.  D’une manière ou d’une autre, mais la bataille entre les opérateurs s’intensifie et la décision récente de "NTV Plus" d’entrer sur le marché IPTV (en signant l’accord de partenariat avec SmartLabs) en dit long.

A lire également: Tricolor s’ouvre aux chaînes étrangères

Source

La pénétration de la télévision payante en Russie va atteindre 63% vers 2016

Le marché de la télévision payante (Pay-TV) est devenu l’un des marchés les plus dynamiques de l’économie russe dans son ensemble; voire plus, selon les mots du  porte-parole de J’son & Partners Consulting, Michael Shekhovtsov «Le marché russe est déjà un des plus importants au monde».

En effet, la croissance du marché de la télévision payante en Russie était de 20% en 2011 ce qui fait que la base d’abonnés des opérateurs (câble, satellite et IPTV) comprend 24 millions d’utilisateurs (plus qu’en Allemagne et au Royaume-Uni).

A cette allure, les analystes estiment que d’ici 2016, après le passage de la Russie au tout numérique, la télévision payante sera présente chez 63% des foyers dont 30% seront desservis par la télévision par satellite. Les parts du marché de la télévision par câble et IPTV vont également grossir et le volume du marché de la télévision payante augmentera de 321 à 880 million de dollars (selon les estimation du cabinet d’études J’son & Partners Consulting).

En dépit des problèmes techniques et ceux de législation (nettement améliorée depuis la fin de 2011) la télévision payante reste un marché en croissance rapide avec de belles perspectives.

Pripachkin

Président de l'AKTR, Yuri Pripachkin

Ainsi, en parlant du futur proche de ce secteur, le Président de l’Association de la télévision par câble (AKTR), Yuri Pripachkin a exprimé la certitude que les opérateurs allaient devenir plus sélectifs dans leur choix des chaînes TV en donnant la préférence à celles qui seraient capables de proposer un contenu et des services interactifs de qualité. De la part des câblo-opérateurs la diversification des services est aussi attendue: diffusion du contenu en VO avec le choix des sous-titres; télévision de rattrapage; intégrations des réseaux sociaux seraient très fortement appréciés par les téléspectateurs russes lors de deux prochaines années.

Source: Tass Telecom